top of page

Pose chablon : en quoi consiste cette technique d’onglerie ?

Les mains reflètent la personnalité et avoir de beaux ongles permet de leur apporter une touche d’élégance. Toutefois, ces derniers sont également à l’image de l’état de santé et de l’hygiène de vie. Il peut arriver que leur apparence laisse à désirer (fragiles, abîmés, rongés, trop courts…). Il existe diverses méthodes pour leur faire retrouver leur beauté. La pose au chablon figure parmi les plus efficaces, mettant en lumière les mains en ajoutant quelques millimètres aux ongles. Cette technique doit être maîtrisée par toute personne souhaitant devenir prothésiste ongulaire et obtenir un résultat optimal. Voici l’essentiel à retenir à son sujet et sur son protocole de mise en œuvre.



Le principe d’une pose au chablon

La pose au chablon fait référence à une pose de faux ongles faits de gel UV ne requérant aucune utilisation de capsule ou de colle. Le chablon constitue en réalité un morceau de papier rigide adhésif (papier de construction ou métal flexible). Ce sticker est installé sur le bord des ongles avant l’ajout et l’étirement du gel. Cette particularité permet de préserver les ongles naturels. Concrètement, le chablon va servir de support à la future prothèse en étant enroulé autour de l’ongle afin d’épouser sa forme. Il vous permet en tant que prothésiste ongulaire de moduler plus facilement la résine ou le gel qui servira d’extension.

Le procédé des ongles au chablon est particulièrement adapté aux personnes avec des ongles qui poussent mal, sont fragiles ou courts.

Il est aussi très apprécié par les fashionistas et populaire dans les bars à ongles. La durée de vie d’une pose au chablon varie en fonction de différents facteurs. Cela inclut le soin procuré aux ongles, leur longueur initiale (rongés ou non) et leur qualité de repousse. Ce délai varie cependant le plus fréquemment entre 2 et 4 semaines.


Les avantages des ongles au chablon

Les extensions pour ongles en chablons présentent plusieurs avantages non négligeables. Par exemple, l’usage du chablon permet d’éviter l’utilisation de capsules. Les ongles respirent également mieux qu’avec certains types de colle. C’est notamment valable pour la colle à base de cyanoacrylate, relativement nocive pour la kératine de l’ongle. Le nombre de couches de produits étant moins important, chaque partie est moins fragilisée. Par ailleurs, les ongles au chablon s’avèrent plus solide et plus résistants que les faux ongles standards.

De plus, le chablon se prête à toutes les envies, tous les styles de manucures et toutes les formes d’ongle voulues. Vous pouvez ainsi librement jouer sur la longueur et la forme. Le rendu final dépend généralement de la créativité du prothésiste ongulaire. Les ongles pourront être superbement personnalisés avec toute une panoplie de décorations. Du Nail Art le plus insolite à la French Manucure, il est possible de tout oser avec le chablon. Cette technique conviendra à toutes les typologies d’ongles (longs, normaux, courts, rongés, fragiles…). À ces avantages s’ajoute son coût plus abordable par rapport aux faux ongles classiques.


La nécessité d’une bonne formation


Les chablons se présentent sous la forme d’un papier à deux faces. La partie adhésive sera posée sur l’ongle naturel tandis que l’autre accueillera le gel. Le chablon épousera au plus près la forme de chaque ongle. L’objectif consistera à ce que celui-ci puisse s’allonger très naturellement. Toutefois, pour un résultat optimal, la personne qui effectue la pose doit être bien habituée au procédé. C’est pourquoi l’aide d’un professionnel de l’onglerie est préférée. Bien entendu, avec les connaissances appropriées, il est possible de tester cette technique chez soi.

Dans un cas comme dans l’autre, l’idéal est de se former dans un centre spécialisé. Ceux qui veulent devenir prothésistes ongulaires peuvent notamment accéder à des formations pose chablon variées chez Unik Formation situé à Coulommiers en Seine-et-Marne.

Le choix s’effectue en fonction du niveau et de l’expérience dans la maîtrise du gel et de ses méthodes. Chaque formule privilégie l’onglerie santé. Les poses sont effectuées avec des gels de qualité, sans utiliser de ponceuse électrique. Quant au limage, il est doux et non abusif.


Le déroulement de la pose

La construction d’un ongle au chablon se réalise en plusieurs étapes. D’abord, il est essentiel de réunir l’ensemble des matériels nécessaires. Cela va des chablons au Cleaner et coton, en passant par une repousse-cuticules désinfectées, des pinceaux langue de chat et carrée, et une lime à grains. À ceux-ci s’ajoutent un gel UV ou LED, de l’huile cuticule et un buffer (bloc polissoir).

La prothésiste ongulaire commence par un nettoyage et une désinfection des mains et des ongles. Ces derniers sont ensuite préparés. Le mieux est de travailler sur des ongles naturels. C’est pourquoi un limage doux est effectué, suivi d’une repousse des cuticules. Le but est de former un bord libre pouvant parfaitement recevoir le chablon. Un dépoussiérage des ongles est aussi fait pour favoriser l’adhérence du gel. Celui-ci est suivi par l’application d’un déshydratant et d’un dégraissant. Toutefois, la potentielle présence de mycoses sur les ongles est à vérifier. L’opération sera reportée jusqu’à la guérison.


Puis, le chablon doit être placé au bord de chaque ongle en tenant compte de la longueur et des formes souhaitées. Il sera de type standard ou découpé de manière à obtenir des dimensions adaptées. Ce chablon suivra également la courbe naturelle de chaque ongle. Une fois celui-ci posé, vous pouvez construire l’ongle en lui-même. Le gel est utilisé en quantité suffisante pour obtenir la forme et les coloris voulus. Il est déposé jusqu’au bord des cuticules.


La finition manucure constitue la dernière phase de la pose au chablon. Celle-ci permet de fixer le travail réalisé tout en lui apportant de la brillance. Il s’agit de mettre un peu de couleur et une touche de décoration sur les ongles. Ces derniers sont ensuite catalysés dans une lampe UV ou LED et les irrégularités sont limées afin de bomber les ongles. Le gel de finition devra se fondre entièrement à l’ongle naturel. Il faudra donc répéter les opérations et ne pas oublier de catalyser dans la lampe. Les cuticules et les beaux ongles obtenus pourront être soignés avec de l’huile cuticule.




0 commentaire

Comments


bottom of page